Lettre au Président de la République (mars 2018)

Monsieur le Président de la République,

Avons-nous perdu notre humanité ?

La situation qui prévaut depuis 7 ans en Syrie est une réelle catastrophe humanitaire : des centaines de milliers de morts, dont des femmes, des enfants, des personnes âgées, des milliers de blessés qui, pour certains porteront des stigmates à vie, des millions de déplacés dans le pays et dans les pays limitrophes et aussi jetés sur le chemin de l’exil.

Quelles leçons avons-nous tirées des deux guerres mondiales du siècle dernier ?

Quel avenir pour des enfants qui grandissent dans un climat de guerre et de violences extrêmes et diverses ? Pourquoi laisser sans réponse leurs appels au secours ?

Dans ce conflit syrien, le droit humanitaire international est constamment bafoué : hôpitaux et centres de soins pris pour cible, ONG humanitaires dans l’impossibilité de porter secours aux populations en détresse. La situation dans la Ghouta orientale et à Afrin illustre, si besoin, nos propos ci-dessus.

En quelques jours, notre collectif associatif PAPA (Programmer des Actions Pour Alep) constitué des associations « Tous Pour la Syrie, Emisa Homs, Jasmin de Damas, Collectif Urgence Climatique 35 et la Maison Internationale de Rennes », a récolté des centaines de signatures d’une pétition appelant à stopper la guerre en Syrie.

L’ONU, cette organisation bâtisseuse de paix, a montré ses limites et selon nous, sa refonte est urgente et nécessaire car nous sommes aujourd’hui à l’ère de la mondialisation et non de la bipolarisation.

Nous sommes tous frères et sœurs en humanité, et comme l’a dit le grand poète Khalil Gibran « La Terre est ma patrie et l’Humanité ma famille ».

 

Monsieur le Président, nous faisons appel à vous qui œuvrez au quotidien pour la paix et l’équilibre du Monde, vous qui portez les grands idéaux de liberté, égalité et fraternité, pour faire entendre la voix de la France, pays des Droits de l’Homme et mettre un terme à ce désastre humanitaire.

 

Veuillez accepter, Monsieur le Président, l’expression de notre plus haute considération.

 


 

Texte de la pétition lancée par le collectif PAPA pour appeler à la paix en Syrie.

Extrait de la pétition

Imprimer