Actualité, Tunisie : la transition démocratique, conférence de Mr Ahmed Galaï, membre du comité directeur de la LTDH , à l'espace Ouest France, mercredi 2 juillet 2014.

Mercredi 2 juillet s'est tenue à l'Espace Ouest France une conférence de M. Ahmed Galaï, invité par la Maison Internationale de Rennes, sur la révolution tunisienne et les leçons qui peuvent aujourd'hui en être tirées. Cet évènement a été l'occasion pour la public rennais de plonger au coeur de l'effervescence politique du pays, puisque nous avions l'honneur de recevoir le vice-président du Comité directeur de la Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l'Homme, laquelle s'est largement impliquée dans le dialogue national autour de la rédaction de la nouvelle Constitution démocratique du 26 janvier 2014. La Tunisie connaît en effet une période de transition démocratique depuis la Révolution de la Liberté et de la Dignité du 14 janvier 2011 qui a renversé le président de la République Zine el-Abidine Ben Ali, dictateur porté au pouvoir par un coup d'Etat en 1987. M. Galaï, fort de son expérience de militant au sein la Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l'Homme depuis les années 1980, nous a exposé ses analyses des causes profondes de cette révolution, des acquis obtenus au terme d'un processus constitutionnel conflictuel et incertain et des défis qui sont encore à relever pour son pays.

 

Selon M. Galaï, il s'agit bel et bien d'une révolution des droits de l'homme, dont le détonateur réside en grande partie dans les violations répétées des droits humains et des libertés publiques et individuelles par le régime de Zine el-Abidine Ben Ali: torture, procès politiques, harcèlement des militants, notamment de la Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l'Homme, etc... Les conditions économiques difficiles ont également fourni un terreau favorable à l'émergence des revendications populaires. En effet, la révolte s'est cristallisée autour d'injustices gouvernementales entre des régions laissées pour compte, "l'autre Tunisie que Ben Ali ne connaissait pas" selon M. Galaï, et les régions d'origine des dirigeants, ainsi qu'entre la hausse du chômage des jeunes diplômés et la corruption ostensible de la famille Trabelsi, belle-famille de l'ancien président de la République. Cependant, à l'euphorie de la révolution, a succédé une phase difficile pour le peuple tunisien, marquée par une instabilité politique et gouvernementale et par les piétinements du processus constitutionnel qui aura finalement duré deux ans. La société civile, représentée par de grandes organisations comme la Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l'Homme ou l'Union Générale des Travailleurs Tunisiens, le syndicat national, a joué un rôle prépondérant tout au long du processus, notamment dans la résolution des blocages entre les forces partisanes de l'Assemblée constituante. M. Galaï a mis en avant trois victoires majeures des démocrates au terme des négociations: l'institution d'un Etat civil sans référence à la "Chariaa", l'établissement de l'égalité entre les hommes et les femmes, ainsi la constitutionnalisation des grands principes des droits de l'homme. Néanmoins, M. Galaï note que beaucoup de défis sont encore à relever: pallier les difficultés persistantes de l'économie tunisienne, apaiser un climat politique troublé et enfin consolider le système institutionnel démocratique.

 

M. Galaï nous a ainsi offert un éclairage avisé sur les évènements qui ont engagé à la Tunisie sur la voie de la démocratie et des droits de l'homme, dressant un bilan optimiste, bien que prudent, de ce processus. Ainsi que l'a écrit le poète tunisien Abou el Kacem Chebbi "Lorsqu'un jour le peuple veut vivre, force est pour le destin de répondre. Force est pour les ténèbres de se dissiper, force est pour les chaînes de se briser."

Arzhela THUAL

 

 

Adhérer à la MIR


Strict Standards: Non-static method JSite::getMenu() should not be called statically in /home/mirrenne/public_html/modules/mod_codexiti/tmpl/default.php on line 50

Strict Standards: Non-static method JApplication::getMenu() should not be called statically in /home/mirrenne/public_html/includes/application.php on line 539

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/mirrenne/public_html/modules/mod_codexiti/tmpl/default.php on line 50
Copyright