Le projet de mandat

Madame la Directrice,

Mesdames les Administratrices, Messieurs les Administrateurs,

 

Cher-e-s Ami-e-s,

Je reviens devant vous encore une fois afin de vous exposer mes ambitions pour la Maison Internationale, cet espace que nous voulons accueillant, ouvert aux personnes et aux associations qui portent un intérêt à l’International. Cette maison, nous la souhaitons encore et toujours pleine de vie et d’échanges et cela est rendu possible grâce aux projets de la MIR et aussi à l’implication de nos associations adhérentes. En effet, notre Maison est riche de ses associations qui travaillent sur tous les continents, et cela est un réel privilège car comme l’a dit le Mahatma Ghandi « Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu'y circule librement la brise que m'apportent les cultures de tous ». Pour en bénéficier, une synergie entre associations est nécessaire car, nous le savons tous, ensemble, nous sommes plus forts.  Mais, ne l’oublions pas, nous devons bien sûr nous appuyer sur une équipe salariée compétente et stabilisée. Ainsi, nos continuerons de faire vivre cette belle synergie qui nous mènera toujours plus haut.

Nos relations avec la ville de Rennes sont toujours très positives et le soutien financier dont nous bénéficions est conséquent.

Cependant, un problème majeur est à régler. Vous l’avez tous appris lors de l’A.G du 25 avril que le déficit pour 2019 s’élève à 44000 euros. Nous le savons, le projet RidEuromed, grâce à l’importante subvention de fonctionnement a permis à l’équipe salariée de retrouver un temps de travail normal. Ce projet s’achève fin août. L’équipe salariée pourrait de nouveau subir les conséquences d’une telle situation. Comme décidé en CA et en A.G, nous souhaitons valoriser tout le travail accompli durant trois ans dans le cadre de ce projet. Un travail en partenariat avec l’ESPE, l’école de formation des enseignants et le Rectorat devrait démarrer prochainement. Par ailleurs, nous comptons mettre à profit toutes ces productions en vue de la conception d’un autre projet européen qui, s’il est accepté, n’impactera notre budget qu’en 2020. Pour cela, la MIR compte recruter un CDD car un dossier de demande de subvention à l’Europe est très chronophage ; cela permettra d’alléger un peu le travail d’Emmanuelle.

Pour gagner davantage en visibilité, la MIR a besoin de toutes ses forces vives. Pour cela, il y a bien sûr le travail remarquable effectué par l’équipe salariée, mais cela ne suffit pas ; Le nécessaire engagement des administratrices et administrateurs du CA doit se concrétiser par des actions concrètes que chacune et chacun d’entre nous pourra mener. De plus, la force de la MIR réside aussi dans le nombre d’associations adhérentes qui pourront elles aussi gagner en visibilité. Une communication large sur tous nos événements sera primordiale.

Nous devrons travailler davantage sur l’Europe notamment grâce aux différentes associations de jumelage, organiser des manifestations pour faire connaitre nos villes jumelles et aussi la culture européenne, faire vivre les valeurs européennes et ce tout au long de l’année, notamment en direction des jeunes.

Dans le cadre de notre troisième mission, nous organiserons comme chaque année, les journées de l’UE, la journée internationale des Droits des femmes, dont la thématique 2020 est « "Ensemble, Apprenons, Pratiquons, Transmettons l'Égalité" et bien sûr le Festisol dont la thématique principale est « les droits de l’enfant ». Les partenaires impliqués dans ces manifestations sont, chaque année, plus nombreux. Nous comptons poursuivre dans cette voie. Notre belle expérience avec le quartier de Villejean nous donne l’envie de perséverer dans cette voie et d’aller sensibiliser les publics des quartiers en leur proposant aussi des manifestations.

La parution d’un mensuel « UBUNTU » est aussi un événement important. Il permet  une ouverture multidimensionnelle vers l’Afrique et les Caraïbes. Je remercie Francis pour ce travail considérable et espère que ce projet continuera de se développer le plus largement possible.

La MIR propose également des formations. Nous avons pu constater combien, grâce aux formations proposées ainsi qu’aux ateliers, les associations sont montées en compétences. Nous continuerons de le faire. Dans ce cadre, nous serons peut-être sollicitées par le RBS et bien sûr, nous y répondrons favorablement si cela doit aussi contribuer à l’amélioration de notre situation financière.

Nous exploiterons le questionnaire transmis par Ronan aux associations adhérentes pour répondre au mieux à leurs attentes et les comptes rendus des entretiens conduits par Aurore Jouet. Nous aurons donc à envisager différemment les projets et actions.

Bien entendu, nous continuerons de défendre les droits humains, car sans eux et sans les valeurs humanistes, la société du bien vivre ensemble ne pourrait voir le jour. A cela, nous nous devons d’apporter aussi notre modeste contribution.

Je compte sur vous tous, sur votre engagement, afin de porter toujours plus haut, ensemble, les belles valeurs de la MIR et de la faire rayonner davantage ici et ailleurs.

 

Je vous remercie de votre attention.

Ghania BOUCEKKINE

Avril 2019

 

Voir aussi  projet associatif

 

 

 

 

Imprimer