Le projet de mandat

 

Mesdames les Administratrices, Messieurs les Administrateurs, Cher.e.s Ami.e.s,

 

C’est avec humilité mais aussi grande détermination que je reviens aujourd’hui devant vous proposer ma candidature en tant que présidente de la Maison Internationale.

Je souhaiterais, avec l’implication de chacune et chacun d’entre vous, faire de notre Maison un lieu encore plus vivant, où s’expriment avec force les valeurs d’humanité, de solidarité et de fraternité dans un temps qui semble les avoir perdues. Je souhaiterais aussi que le nom de la MIR résonne bien au-delà de la Bretagne.

En effet, si la réponse européenne à notre demande de subvention dans le cadre du programme Erasmus plus est positive, la mise en œuvre du projet concerné nécessitera un travail très conséquent et la contribution de tous sera nécessaire pour faire de cette étape un succès. Je compte sur l’engagement de chacune et chacun d’entre nous pour faire de la mise en œuvre de ce projet un moment à la fois motivant et marquant dans la vie de la Maison. Si toutefois nous nous trouvons devant une non-acceptation du projet, alors, nous redoublerons de créativité et d’innovation

L’année dernière, un de nos objectifs était de donner davantage de visibilité à la Maison. Pour ce faire, nous avons su innover et développer de nouveaux partenariats, et par voie de conséquence, toucher de nouveaux publics. Nous continuerons à travailler dans cette voie, notamment pour la sensibilisation des publics jeunes car nous avons conscience de l’importance de leur formation pour l’émergence d’une société responsable, ouverte à un monde plus juste et plus solidaire dans le respect de l’environnement. Nous favoriserons les conditions du développement d’un travail interassociatif. L’expérimentation à travers la mise en place d’ateliers d’écriture dans le cadre du dispositif FAD, ou dans le cadre des formations pour intervention dans le cadre des TAP a bien montré combien les associations trouvent intérêt et plaisir à échanger ensemble sur des projets communs ou sur leurs projets respectifs. La condition première étant bien sûr l’engagement, et il existe !

Les échanges nous permettent à tous d’avancer. C’est pourquoi je pense qu’il sera nécessaire de prévoir des moments de réflexion et d’échanges sur des sujets de fond, qui nous concernent tous et qui nous enrichiront tous. Nous réfléchirons ensemble à la forme que nous pourrons leur donner.

Nous poursuivrons l’expérience d’animation des TAP en espérant que le cercle des associations engagées s’agrandisse. Pour cela, nous engagerons un travail de sensibilisation en direction de nos associations adhérentes

Cette expérience TAP jugée très positive par les différents acteurs impliqués mérite d’être étendue à  d’autres établissements scolaires.  Quel plaisir que de pouvoir ouvrir l’esprit des enfants aux valeurs d’un Monde solidaire, plus juste et de les éduquer à la citoyenneté et de leurs faire connaître leurs droits mais aussi leurs devoirs, de leur inculquer le vrai sens de la devise « Liberté, égalité, fraternité ».

Nous nous attacherons aussi à renforcer le projet innovant d’Université Internationale populaire. Nous avons déjà bâti un partenariat étroit avec la maison de quartier de Villejean et rencontré un groupe d’universitaires qui souhaitent participer au projet. Nous rechercherons l’ouverture vers d’autres partenaires ; la mission locale a montré son intérêt pour le projet ; elle nous conduira vers un public jeune, et propose une expérimentation très intéressante qui nous l’espérons sera positive.

Pour ce qui concerne le dispositif FAD, nous proposerons à la ville de Rennes, dans le cadre de notre rencontre d’évaluation, de nouveaux critères d’éligibilité à adapter à la situation notamment politique des pays dits du Sud. Nous savons que la culture, sous toutes ses formes, est un élément important favorisant le développement de l’esprit critique notamment des jeunes. L’émergence de la démocratie passe aussi par là. Dans certains pays du Sud soumis à un pouvoir autoritaire voire dictatorial, dédier aussi l’aide au développement au champ culturel prend tout son sens.

La dynamique interjumelage a bien fonctionné. Elle sera confortée dans un esprit innovant et d’ouverture notamment lors de moments clés comme les journées de l’UE, en restant en phase avec l’actualité.

Dans le contexte géopolitique actuel, la question des Droits Humains est pour nous d’une très grande importance. La situation des réfugiés fuyant la guerre ou victimes de ses conséquences continuera de nous préoccuper. Notre Maison se veut être un lieu ouvert à tous, sans exclusive et nous continuerons d’apporter notre soutien aux associations qui travaillent au plus près de ces personnes, pour une dignité retrouvée.

Par ailleurs, nous devons donner à voir le plus largement possible toutes les actions menées autrement dit, une maison pleine de dynamisme, telle que la nôtre, doit être visible. Nous devons donc être présents dans les réseaux et dans les différents conseils mis en place par les collectivités avec lesquelles nous préserverons la qualité de nos relations, et tout particulièrement avec la Ville de Rennes, notre principal partenaire.

Mais, soyons réaliste, la communication reste notre talon d’Achille. Nous devrons y travailler ; pour cela, nous comptons mettre en place une commission communication, non pas pour éluder la question comme diraient certains, mais pour la prendre à bras-le-corps afin d’atteindre notre objectif. Tout ce travail de qualité élaboré dans la maison trouvera alors un écho légitime.

Pour finir, j’espère bénéficier de votre confiance et surtout être à la hauteur des nouveaux enjeux qui s’offrent à nous. Je pense qu’ensemble, avec la force de l’engagement et l’implication de chacune et chacun d’entre nous, de concert avec une équipe salariée compétente et dynamique, nous donnerons à notre Maison la place qu’elle mérite dans le tissu associatif rennais, breton, voire au-delà.

 

Je vous remercie.

Ghania BOUCEKKINE

Avril 2016

Voir aussi  projet associatif

 

 

 

 

Adhérer à la MIR


Strict Standards: Non-static method JSite::getMenu() should not be called statically in /home/mirrenne/public_html/modules/mod_codexiti/tmpl/default.php on line 50

Strict Standards: Non-static method JApplication::getMenu() should not be called statically in /home/mirrenne/public_html/includes/application.php on line 539

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/mirrenne/public_html/modules/mod_codexiti/tmpl/default.php on line 50
Copyright